Labels Made in France, où en sommes-nous en 2020 ?

 Labels Made in France, où en sommes-nous en 2020 ?

Le made in France séduit de plus en plus de consommateurs.

Nous serions plus de 9 français sur 10 à nous préoccuper de l’origine des produits que nous achetons, et prêts, bien souvent, à payer plus cher un produit fabriqué en France, selon les informations de la chaîne Bercy infos. 

Un véritable “ phénomène de société “  car le MIF renvoie un image de qualité, de haute facture, l’idée de consommer localement en respectant l’environnement sans oublier de soutenir l’emploi local. 

Un engouement bien légitime à l’heure où chacun recherche les clés d’une consommation porteuse de sens !

La grande exposition d’objets fabriqués en France, qui aura lieu à l’Élysée les 18 et 19 janvier, offre l’occasion de faire le point sur les différents labels en cours en 2020.

Lors de ces 2 journées, chaque département français sera mis à l’honneur grâce à un produit, soit 101 produits sélectionnés au total, par le comité de sélection national présidé par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finance.

Cependant, une carte de France, un coq ou un drapeau ne garantissent pas qu’un produit est fabriqué en France. Seule la mention écrite  “ Made in France “ indique que le produit a été fabriqué ou substantiellement transformé en France.

Tour d’horizon des principaux labels en 2020.

Le made in France

De quoi s’agit-il exactement ? 

Le Made In France, c’est le fait d’apposer sur les produits une mention valorisante, un marquage,  spécifiant l’origine Française : (par exemple: “ Fabriqué en France ”, “ Made in France ”, “ Produit français ” etc.)

Ce marquage – qui n’est ni une marque ni un label privé – ne peut être apposé qu’en respectant impérativement les règles de l’OMC déclinées en Europe dans l’article 39 du code des douanes de l’Union. Parmi ces règles, celle sur l’origine non préférentielle, répond au questionnement lorsqu’il y a assemblage de plusieurs composants émanant de différents pays : on retiendra le pays dans lequel a lieu à la dernière transformation (et non pas des finitions accessoires). 

Un produit est considéré comme originaire du pays dans lequel a eu lieu la « dernière transformation substantielle ». Cette dernière transformation doit obligatoirement s’accompagner d’une création de valeur. Par exemple, une chemise, faite en tissu étranger peut bénéficier du marquage « fabriquée en France » si elle a été assemblée en France mais pas si elle a été juste teinte. Subtile nuance…

Ce marquage est non obligatoire en UE, hormis pour certains produits alimentaires. (viande bovine, fruits et légumes, poisson… le lait et la viande en temps que tel mais aussi en temps que composant d’un produit transformé). Il est obligatoire également pour des produits spécifiques comme les cosmétiques venant de l’étranger.  

Y a-t-il un danger à ce que de faux labels made in France cannibalisent à leur profit l’engouement pour le fabriqué en France ? 

Interviewé sur la chaîne Youtube  Bercy Infos | Le « made in France » dans l’alimentaire , Nicolas Meirone, enquêteur à la DGCCRF et spécialiste des marquages d’origine, indiquait qu’en 2018 , les agents de la DGCCRF ont enquêté auprès de 20 000 établissements (23 000 visites) et constaté : 25% taux d’anomalies !

Comment signaler facilement un “ MIF Washing “ ou  “ Franco-lavage ” ? 

La Fédération indépendante du Made in France (FIMIF) a conçu ce formulaire : Si vous êtes témoin de pratiques de la part d’une marque ou d’un distributeur qui s’apparentent à une tentative de tromperie du consommateur, vous pouvez signaler la fraude à la FIMIF 

Au delà de la pure escroquerie, pour de nombreux professionnels, les règles relatives au Made in France ne sont pas assez exigeantes, ce qui a conduit à l’émergence de nombreux labels d’initiative privée.

Origine France garantie

On se souvient, sous l’impulsion du président Sarkozy en mai 2010 du rapport de Yves Jégo intitulé  : « En finir avec la mondialisation anonyme – La traçabilité au service des consommateurs et de l’emploi ». 

Ce rapport a notamment proposé la création d’une mention plus exigeante que la mention valorisante « made in » : la création de la Marque de certification Origine France Garantie, réalisée par un organisme certificateur indépendant : l’association Pro France

Il s’agit d’une marque de certification privée reconnue par le ministère de l’Économie dans le cadre du Guide du Fabriqué en France créé par la Direction Générale des Entreprises

Unique label certifiant l’origine française d’un produit, OFG est un label transversal (tout secteur confondu) et payant (Le coût varie en fonction de la taille de l’entreprise, du nombre de gammes de produits concernées et du nombre de sites de production). 

Pour obtenir ce label, un produit doit répondre aux conditions suivantes:

  • le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles est situé en France
  • 50% au moins du prix de revient unitaire est acquis en France

Fin 2018, “OFG “ avait été délivré à environ 3000 gammes de produits auprès de 600 entreprises. Comme le faisait remarquer Romain Bertrand, le secrétaire général, “ dans l’électroménager,  il n’en reste plus qu’une seule : Brandt, depuis la récente fermeture de Whirlpool “.

Entreprise du patrimoine vivant

Cette marque de reconnaissance a été mise en place par l’État afin de distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Il revendique également une vision de l’entrepreneuriat, une logique de transmission, ainsi qu’un esprit de manufacture associé au patrimoine et à l’innovation.

Ce label est attribué pour cinq ans et son attribution est gratuite. 

Le dernier rapport en date (2017) fait état de près de 1 400 entreprises françaises d’exception, avec plus de 65 000 emplois et un chiffre d’affaires cumulé annuel de plus de 14 milliards d’euros. 

Les labels terroir des produits agricoles, agroalimentaires et forestiers.

L’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO), établissement public administratif sous tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, assure la reconnaissance et la protection des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) des produits agricoles, agroalimentaires et forestiers.

L’INAO assure l’instruction des demandes de reconnaissance, la protection des dénominations, la supervision des contrôles, la délimitation des zones de production, la coopération internationale et l’Information sur le dispositif des signes officiels auprès du public.

En France et en Europe, des logos officiels permettent de reconnaître les produits qui bénéficient d’un signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) :

  • Appellation d’origine contrôlée (AOC), 
  • Appellation d’origine protégée (AOP), 
  • Indication géographique protégée (IGP), 
  • Spécialité traditionnelle garantie (STG), 
  • Label rouge (LR) 
  • agriculture biologique (AB).

Le site officiel de l’INAO indique qu’en 2017, l’institut encadrait plus de 1 100 produits, parmi lesquels on dénombre 363 vins  AOP/AOC, 74 vins IGP, 51 boissons spiritueuses, 100 AOP agroalimentaires et 140 produits agroalimentaires sous IGP. Il suit également plus de 400 cahiers des charges de produits label rouge. Pour le secteur de l’agriculture biologique, en 2017, on comptait en France  plus de 54 000 opérateurs (producteurs, transformateurs, distributeurs et importateurs) engagés.

Le futur?

Face à l’appétit toujours croissant des consommateurs pour une transparence sur l’origine, certains acteurs de la grande distribution envisagent de nouvelles pistes.

C’est le cas d’ Intermarché et E. Leclerc. Ces enseignes ont annoncé pour 2020 la création de leur propre étiquetage de l’origine des produits alimentaires. Le sujet est donc loin d’être clos.

Fabuleuse French Fabrique

2 Commentaires

  • Le label Origine France va dans le bon sens.
    Mais pourquoi ne pas aller plus loin avec une classification en fonction de la part de la valeur ajoutée en France ?
    A : de 99 à 100% de made in France
    B : de 90 à 99% de made in France

  • […] de leur première vraie collection, les premiers recrutements et enfin, la certification Origine France Garantie de leur doudoune « L’Incomparable », une première en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *